Intro

Les 5 stades du sommeil

Une fois endormi, le corps est soumis à de multiples bouleversements, le cerveau s’active, puis se calme, puis s’active de nouveau. En fait, la nuit est loin d’être un long fleuve tranquille ! Les spécialistes distinguent 5 stades, qui correspondent à des états de sommeil plus ou moins profonds, et que l’on peut différencier grâce à un électroencéphalogramme (analyse des ondes cérébrales). Ces stades se succèdent de façon cyclique. Ainsi, chaque cycle (succession des 5 stades) dure environ 90 minutes, et une nuit comporte 4 à 6 cycles d’affilée.

1er stade : L'endormissement

Cette phase peut durer de quelques instants à près de 15 minutes. Elle fonctionne comme une espèce de zone de transition entre l’état d’éveil et le sommeil. Le cerveau produit des ondes irrégulières et rapides, et la tension musculaire diminue. On constate régulièrement l'impression de tomber dans le vide. La respiration ralentit et les pensées vagabondent. Si la personne est réveillée pendant cette phase, elle aura l’impression qu’elle n’était pas endormie.

L'endormissement

2ème stade : Le sommeil léger

La température corporelle, le rythme cardiaque et la respiration diminuent. Cette phase représente la moitié de la durée totale du sommeil. Les ondes du cerveau s’allongent, deviennent plus régulières et sont seulement perturbées par une activité électrique isolée et soudaine. Durant cette phase, la personne passe définitivement de l’état éveillé à l’état endormi. Si on soulève doucement ses paupières pendant cette phase du sommeil, elle ne se réveillera pas. Ses yeux ne répondent plus à aucun stimulus.

Le sommeil léger

3ème stade : L'entrée dans le sommeil profond

Les ondes cérébrales deviennent amples et lentes. L’activité cérébrale ralentit, c’est la période d’installation du sommeil profond. C’est une phase courte qui correspond en moyenne à seulement 5% de la durée totale du sommeil. C'est durant ce stade et le suivant que certains enfants peuvent présenter des terreurs nocturnes, du somnambulisme ou mouiller leur lit.

L'entrée dans le sommeil profond

4ème stade : Le sommeil profond

C’est le moment où le corps récupère de la fatigue de la journée. Cette phase est fondamentale pour la libération des hormones de croissance chez l’enfant et pour la régénération des cellules et des organes. Cette phase dure près de 55 minutes, mais jamais plus que 20 % de la durée totale du sommeil.

Le sommeil profond

5ème stade : Le sommeil paradoxal

L’activité cérébrale fonctionne à plein régime et le processus des rêves s’enclenche. Le rythme cardiaque s’accélère et la pression artérielle monte. C’est le moment où le cerveau fait une espèce de ménage général de la mémoire. Il enregistre les informations importantes qui ont été reçues au cours de la journée et supprime toutes les données inutiles. Pendant cette phase appelé REM (mouvement rapide des yeux en anglais), les muscles longs du buste, les bras et les jambes sont sans tonus, mais les doigts des mains et des pieds peuvent toutefois se contracter. Le sang afflue au cerveau et la respiration devient plus rapide et entrecoupée. C’est le moment des rêves dont on se souviendra si on est subitement réveillé.

Le sommeil paradoxal